L’Afrique et sa verdure, une histoire d’amour !

Nous respirons chaque jour de l’air, venant du monde environnant. L’air qui nous maintient debout, qui nous fait vivre, qui nous permet d’exister nous vient de quelque part. Il nous vient de notre environnement. De même chaque arbre travaille silencieusement à purifier l’air que nous respirons et à protéger le sol qui nous nourrie.
Nous sommes en Afrique, le continent du soleil et de l’enthousiasme, de l’euphorie et du bonheur, de la joie culturelle et des valeurs endogènes les plus enracinées et les plus anciennes qui soient sur la terre. Nous sommes tous ébloui devant la grandeur de la richesse du continent noir, qui ne cesse de nous étonner. Depuis les peuples du désert, en passant par les hommes des forêts équatoriales jusqu’aux autochtones des eaux continentales d’Afrique, il n’y a que source et ressource inépuisable de richesses.
Mais toute cette vastitude culturelle, évolue dans un environnement contemporain miné par des maux qui rongent le continent tel des métastases. Le cancer comportemental. Je nomme la déforestation et la pollution par les déchets plastiques.
Imaginez un instant, que l’Afrique aussi chaleureuse soit-elle, perde toute sa noblesse environnementale, toute sa majestueuse flore et son indomptable faune ! Qu’allons-nous donc visiter ? Mais puisque nous aimons ces merveilleux milieux exotiques, uniques au monde, laissons une partie de notre être dans la conservation et la reconstruction des richesses africaines. L’appel à un devoir de conscience résonne dans nos têtes. Chaque arbre que l’on plante est un coup de main pour le continent. Chaque déchet plastique que l’on évitent de jeter dans l’environnement est une toilette pour le continent. Tout commence au coeur de chacun de nous. En visitant nos contrées les plus reculées, plantons des arbres là où on en coupe. Un peu de sens écologique et le continent s’en porterait mieux. Il n’y a rien de beau que de donner une vie, et planter un arbre c’est aussi donner une vie. Épouser la verdure d’Afrique c’est la protéger, la conserver et la valoriser. Les forêts du Congo et du Gabon constituent les plus grandes réserves naturelles de bois, et les poumons du continent pour assurer une stabilité climatique en cette ère où les dérèglements climatiques et le réchauffement gangrènent la planète des homo sapiens version 2.0. Par instinct, l’humain est amoureux de la vie saine, de la verdure et des lieux exotiques. Une promenade en forêt, oû l’on est immergé dans le silence des âges et du temps, constitue le remède incontournable du stress que l’on emmagasine tous les jours dans notre être. Rien ne peut encore remplacer les chants d’oiseaux aux petits matins dans les bois. Encore moins le vent qui domine les prairies et les savanes par ses ailes invisibles. Les technologies de réalités virtuelle augmentée ne peuvent rivaliser avec la force émotionnelle et thérapeutique d’une forêt. Soyons amoureux, l’Afrique nous fait la cour aujourd’hui, acceptons ces avances afin de permettre aux générations futures de voir un monde des plus beaux. Plantons une graine et laissons pousser des sourires aux milles bonheurs demain sur les sentiers ensoleillés d’un continent riche : l’Afrique verdoyante, une histoire d’amour.
Chaque pierre est utile dans ce maga puzzle écotouristique et socio-culturel authentique.

Vous visitez l’Afrique ? Plantez-y un arbre donc !

Un touriste, un arbre !

L’Afrique authentique !
#Touris-Tree
©AGRIPLAN BENIN

http://t.me/beautifulAfrica/

Étiquettes :
Share